Конкурс понимания письменного текста (чтение). Французский язык

Durée de l’épreuve : 1 heure 
Document 1
Consigne : Lisez le texte ci-dessous. Ensuite vous cocherez la réponse exacte et formulerez l’information demandée.
Parce que notre planète est beaucoup plus fragile qu’on ne le pensait il y a encore quelques années; parce que le climat se dérègle à cause de nos modes de vie et que le changement climatique est enclenché, il n’y a pas d’autre issue: il faut miser sur le développement durable. Comment? En s’informant davantage pour agir à tous les niveaux. Le ministère de l’Écologie et du Développement durable, dont j’ai la charge, est justement là pour impulser des actions en faveur de la planète. Et pour que les lecteurs abonnés à Eurêka puissent devenir des acteurs convaincus du développement durable, j’ai souhaité leur offrir un CD-Rom interactif afin de leur apporter des clés sur cet enjeu majeur. Faites-en donc un usage durable! Car il n’y a pas de petits gestes quand on est 60 millions à les faire! (139 mots)

Nelly Olin
Ministre de l’Écologie et du Développement durable
Eurêka 2007 № 8

1. Quel est l’objectif du texte ?
A. Détailler les bouleversements climatiques en cours.
B. Convaincre qu’il est temps d’agir.
С. Informer sur les dangers de l’inaction.

2. Choisir le titre qui reformule l’idée directrice du texte.

A. On peut agir sur les écosystèmes! С. Attention: le climat se dérègle!
B. Une vérité qui dérange. D. Un développement durable s’impose.

Document 2

Consigne : Lisez le texte ci-dessous. Ensuite vous cocherez la réponse exacte et formulerez l’information demandée.

Rendez votre lycée écolo. Devenez «éco-délégué»!

Sauver la planète par des actions concrètes, c’est possible. En agissant près de chez vous, dans votre lycée, étape par étape: élaborer un projet, convaincre les responsables scolaires, rechercher des subventions… Un travail de longue haleine !
Le développement durable, c’est bien, c’est beau. Mais, c’est bien beau, comment, concrètement, agir à son échelle pour améliorer la qualité de l’air, réduire et recycler les déchets,
lutter contre la pollution, limiter la facture énergétique, bref, tenter d’alléger son « empreinte écologique»? Il existe un bon nombre de gestes simples, d’initiatives faciles à réaliser et qui ne coûtent pas grand-chose. Pourquoi ne pas commencer par agir là où l’on passe presque toutes ses
journées : dans son établissement scolaire?

Un exemple d’action : le lycée agricole de Vendôme1

Catherine Deschamps l’a bien compris. Employée depuis 2003 au lycée agricole de Vendôme, dans le Loir-et-Cher2, en qualité de responsable «cadre de vie et développement durable», elle a décidé d’agir. L’idée d’un éco-délégué élu par les élèves a alors émergé. Son rôle? Être un relais sur les questions de développement durable entre sa classe et le responsable cadre de vie de l’établissement. Et susciter des actions concrètes. Elus par leurs camarades à raison de deux par classe, les éco-délégués se réunissent et planchent4 sur des projets tout au long de l’année. Deux autres lycées agricoles du Loir-et-Cher se sont depuis lancés dans l’opération, et proposent en début d’année une formation de deux jours qui réunit tous les éco- délégués, soit 58 élèves, de la classe de 4e à la deuxième année de BTS5. Pour Catherine Deschamps, «être éco-délégué, ce n’est pas qu’une question d’écologie, c’est aussi s’inscrire dans une démarche pour se sentir plus qu’élève, réaliser qu’on a le pouvoir de faire quelque chose qui servira plus tard. » Les actions? Cela va de petites choses, comme appliquer le tri sélectif des déchets, recycler le papier, utiliser des ampoules basse consommation, jusqu’à des projets plus ambitieux: créer un jardin bio, implanter des éoliennes6 dans la cour du lycée… Cela ne vous donne pas envie? (340 mots).

Marie Vaton. Eurêka 2007 № 8

_______________________________________________

1Vendôme: chef-lieu d’arrondissement de Loir-et-Cher 2 Loir-et-Cher: département de la région Centre ; 3susciter: faire naître, provoquer l’apparition de ;
4 plancher: (fam.) travailler sur un texte ;
5 BTS: brevet de technicien supérieur (Bac thechnologique + 2);
6éolienne: convertisseur d’énergie actionné par le vent.

3. Quel est l’objectif du texte ?
A. Raconter qui est Catherine Deschamps et ce qu’elle fait.
B. Expliquer pourquoi le développement durable est l’affaire de tous.
C. Présenter un modèle efficace d’action écologique expérimenté en France.

4. Selon l’auteur, l’action écologique pourrait s’exercer dans 4 domaines. Lesquels ?
1)__________________________________ , 2)_______________________________,
3)__________________________________ , 4)_______________________________.

5. L’auteur recommande d’initier une activité écologique dans l’établissement scolaire où l’on se
trouve parce que :

A. on y est connu de tous.

C. cela ne vous coûte rien.

B. on y est en permanence.

D. on se sent alors plus qu’élève.

6-10. Cochez VRAI (A)/FAUX (B)/NON MENTIONNÉ (C)

REFORMULATION

VRAI

FAUX

NON

MENTIONNÉ

A

В

С

6.

L’opération « développement durable » a débuté en 2003.

7.

L’éco-délégué fait le lien entre sa classe et les responsables de l’environnement à la mairie de la ville.

8.

L’environnement prend une place importante lors des campagnes présidentielles.

9

Il faut s’impliquer dans les actions écologiques même si cela ne sert pas à grand chose.

10

En France les jeunes prennent conscience qu’il faut agir pour sauver la planète.

1. Expliquez le sens de l’expression « un travail de long haleine » (souligné dans le texte).

Document 3
Consigne : Lisez les témoignages des jeunes Français.

Ensuite vous cocherez la réponse exacte et formulerez l’information demandée.
Florent Gillo,

20 ans,en 2e année de BTS gestion protection de la nature au lycée agricole de Vendôme.
Pourquoi ce choix:
«Le projet des éco-délégués a commencé il y a trois ans. À l’époque, je ne savais pas que ça existait, et pourtant j’étais très sensible à l’environnement. L’an dernier, pendant un cours, on nous distribuait des photocopies et j’ai fait remarquer que ce serait mieux, pour économiser le papier, de faire des photocopies recto-verso. Le professeur m’a conseillé de me présenter aux élections des éco-délégués. Et j’ai été élu!»
Ses projets:
«On se penche sur des projets réalisables. Comme un bâtiment va être détruit dans notre lycée, on a constitué une commission pour réfléchir à la meilleure manière de le reconstruire aux normes HQE (Haute Qualité Environnementale). On a ensuite monté un dossier et on recherche des subventions pour que notre lycée accepte ce projet. On a aussi pensé à des petits gestes pour consommer moins d’énergie, comme des autocollants qu’on place sur les interrupteurs et les points d’eau, des sessions de sensibilisation pour les plus jeunes…» (178 mots)

Amandine Hemery,
17 ans, au lycée Auguste-Loutreuil de Sées (Orne),
membre du Club développement durable de son lycée.

Pourquoi ce choix:
«J’avais une amie au collège passionnée de nature, elle en parlait tout le temps. C’est elle qui m’a
donné envie de faire plus de choses pour l’environnement. En 2002, la directrice de notre lycée est
passée dans les classes et nous a suggéré de prendre des initiatives en faveur de l’environnement.
Cela m’a tout de suite motivée, et j’ai décidé de m’inscrire dans le Club développement durable de
mon lycée. Agir au sein de son lycée, c’est quand même plus facile que d’agir seule, et c’est un bon
moyen pour propager des idées.»
Ses projets :
«À la cantine, on a mis en place un tri des déchets. Tout ce qui est plastique part dans un bac, et tout ce qui est organique et biodégradable part dans un autre. C’est ce dernier qui est ensuite envoyé par le responsable de la cantine au compost, où les déchets se décomposent On a aussi mis en place des poubelles de recyclage: piles, bouchons, cartouches d’encre et papier, bien sûr. C’est fou la quantité de papier qui passe à la poubelle!» (199 mots)

Eurêka 2007 № 8

Ответы: 

 

1 2 3

B

D

С

 

4

l’air, les déchets, la pollution, l’énergie

5 6 7 8 9 10
В

A

В С В

A

11

se dit d’un travail qui demande beaucoup de temps et d’efforts

12

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amandine Hemery (2 points) Florent Gillo
1 ) mettre en place un tri des déchets à la

cantine

2) mettre en place des poubelles de recyclage au lycée

1) monter/concevoir un projet de
reconstruction d’un nouveau bâtiment du
lycée

2) économiser l’énergie/consommer moins
d’énergie

3) économiser l’eau/consommer moins d’eau

4) sensibiliser les plus jeunes

 

  Amandine Hemery (2 points) Florent Gillo (2 points)
13

La directrice a proposé de prendre des initiatives en faveur de l’environnement Le professeur a conseillé de se présenter aux élections d’éco-délégués
14

Elle s’est inscrite dans le Club développement durable de son lycée Il a été élu par sa classe
15

recto-verso : des deux côtés d’un feuillet

autocollant : qui adhère à une surface sans être humecté

 

Поделиться:

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

*